Billetterie La Faïencerie : Réservez votre billet

Abonnements 2019 / 2020

  • La Faïencerie - La Tronche

Abonnez vous dès 3 spectacles


L' école des femmes

L' école des femmes

  • Jeu. 23 janv. à 14 h + autres dates
  • La Faïencerie - La Tronche

Molière rondement mené par une mise en scène inventive et débridée.
Une farce jubilatoire qui frappe toujours les esprits par sa stupéfiante actualité!


Comment s’assurer de la fidélité de son épouse, la protéger de la convoitise des autres hommes, la maintenir en son pouvoir ? Pour conjurer la frivolité et l’infidélité de sa future femme, Arnolphe l’a choisie et faite élever dans l’ignorance depuis son plus jeune âge. Mais la vie va lui réserver bien des surprises...
Adaptée pour cinq personnages, nous redécouvrons sous un nouvel éclairage les aventures d’Agnès et Arnolphe. Cette farce jubilatoire frappe toujours les esprits par sa stupéfiante actualité !


Tarif :
Plein tarif : 20 €, Tarif réduit : 17 € (Groupe, CE cartes Savatou, Cézam), Enfant : 8 € (- 18 ans), Etudiant : 14 € (- 26 ans).


Demandeurs d'emploi, bénéficiaires des minimas sociaux : 14 €.


Ouverture :
24/01/2020 de 20:30 à 22:00


Catégorie : Spectacle | Théâtre


Les quatre saisons avec un peu de Vivaldi

Les quatre saisons avec un peu de Vivaldi

  • Jeu. 30 janv. à 19 h 30 + autres dates
  • La Faïencerie - La Tronche

Deux comparses ayant un goût commun certain pour l’humour pince sans-rire et le décalage, vous proposent un voyage dans le « temps » à travers l’œuvre de Vivaldi, mais aussi leurs chansons et celles des autres. Sur scène de nombreux instruments à cordes, guitare, banjo, mandoline, violoncelle, ukulélé ou encore bouzouki, ainsi que des percussions ou un mélodica, dressent leur univers musical. Le répertoire choisi oscille entre exigence, popularité et clins d’œil. Mais cette épopée musicale dépasse largement la notion de récital. Dans ce duo, quelle que soit la saison abordée, la chanson est prétexte à des mises en scène désopilantes. On chante en combinaison de ski ou en préparant une omelette. Un véritable show musico-théâtral où l’on redécouvre Vivaldi d’une manière inédite.


Laura Perrudin

Laura Perrudin

  • Ven. 7 févr. à 20 h 30
  • La Faïencerie - La Tronche

Laura Perrudin se plaît à déjouer les stéréotypes liés à son instrument, une harpe chromatique à cordes alignées, fabriquée sur mesure pour son imagination sans limite. Elle invente ainsi une musique inclassable qui puise dans les univers jazz, folk et hip-pop. Trois musiciens viendront tour à tour la rejoindre sur scène pour des créations en duo, en trio et une proposition inédite en quartet : le contrebassiste Michel Benita, la joueuse de koto japonais Mieko Miyazaki et le guitariste Louis Winsberg. Un plateau exceptionnel alliant la jeune génération aux grands noms du jazz.


Elle pas princesse, lui pas héros

Elle pas princesse, lui pas héros

  • Jeu. 20 févr. à 10 h + autres dates
  • Ecole Coteau - La Tronche

Leïli, c’est une fille qui sait se débrouiller dans n’importe quelle situation. Elle aime chasser, s'habiller comme les garçons et mettre du gel dans ses cheveux. Nils, un garçon qui préfère les petites choses silencieuses. Il a les cheveux longs, pleure beaucoup et n'est pas très costaud. Leïli et Nils se retrouvent assis à la même table d’école. Ensemble, ils vont grandir pour se sentir prêts à affronter le regard des autres...
Commandé à Magali Mougel, ce texte sur la question de l’identité se déroule en deux parties où il est question de goûts, de préférences, de rôles à jouer, de place à tenir quand on est un garçon ou une fille. Les personnages vont raconter leur histoire, chacun de leur côté, chacun à leur manière, invitant le spectateur à reconstituer cette rencontre par son propre regard.


Un p'tit rêve très court

Un p'tit rêve très court

  • Ven. 13 mars à 20 h 30
  • La Faïencerie - La Tronche

Elles sont assises l’une à côté de l’autre, complices et fraternelles, avec au cœur l'envie d’évoquer le désir de bonheur sur terre. Elles se sont tellement bien trouvées qu’on se demande pourquoi elles ont attendu si longtemps... Avec son accordéon en bandoulière, Michèle Bernard déroule ses chansons nomades et Monique Brun l’accompagne, lui donnant plus que la réplique, enrichissant son propos de poèmes tour à tour profonds ou facétieux. Chansons et textes s’unissent et se fondent avec autant de délicatesse que de pertinence. De ce tissage subtil à deux voix, naît un rêve très soyeux, bordé de coton pour parler de la beauté du monde, les pieds toujours ancrés dans le réel où s’abreuvent les mots des poètes.


Désordre et dérangement

Désordre et dérangement

  • Ven. 20 mars à 9 h + autres dates
  • La Faïencerie - La Tronche

Dédé joue, s’amuse avec des entonnoirs et les tiroirs de son placard.
Il met le bazar. Le téléphone sonne sans cesse et le dérange. C’est Boris….qui le rappelle à l’ordre. « Splitch Niouk! »
Des airs d’opéra s’invitent entre les tiroirs. Des entonnoirs font leur numéro. Drrrrring ! Comment ranger sans être dérangé ?!
Un pianiste-bidouilleur de sons et une cantatrice un brin fêlée nous embarquent dans un tourbillon électro-lyrique plein de folie, sur les pas du grand Mozart. Une petite flûte enchantée, une marche Turque endiablée et tout devrait rentrer dans l’ordre…ou pas ! Drrrrring !


Radio Tutti feat. Barilla Sisters

Radio Tutti feat. Barilla Sisters

  • Ven. 27 mars à 20 h 30
  • La Faïencerie - La Tronche

Radio Tutti propose un bal métissé alliant transe moderne inspirée des tarentelles italiennes et nuances cumbia, hip-hop, dub, brasil ou electro. L’accordéon et le tambourin côtoient les synthétiseurs et les percussions électroniques, le tout agrémenté d’une section de cuivres à toute épreuve. Si le son, les danses et les voix du sud de l’Italie sont à l’honneur, les arrangements s’autorisent toutes sortes de croisements inédits pour permettre à chacun de danser sur des styles plus répandus tout en restant avec humour dans la culture et la langue italienne. Danses folk de Sicile, mambo et twist en vogue dans les années 50-60 ou encore samba et chicha venues d’Amérique du sud… voici un bal qui rassemble toutes les générations de curieux !


Les aventures de Dolorès Wilson

Les aventures de Dolorès Wilson

  • Ven. 3 avril à 19 h 30 + autres horaires
  • La Faïencerie - La Tronche

Dolorès Wilson, alias "l'intérimaire de l'impossible" est prête à tout... ! Au cœur de son quotidien somme toute banal, Dolorès fait surgir un monde à son image, loufoque, fantastique et poétique. En utilisant des objets ordinaires, trois comédiens bruiteurs jouent la bande sonore en direct, comme dans les coulisses d'un studio d'enregistrement. Toute la place est laissée au son et à l'imaginaire pour nous faire vivre ces trois épisodes pleins de cascades, courses-poursuites et rebondissements.
Ce spectacle bruité et musical nous plonge dans l'univers des séries B ou animées et du bruitage de cinéma, avec une scénographie pop accompagnée des chansons dignes de nos génériques préférés.


Populaire

Populaire

  • Ven. 10 avril à 20 h 30
  • La Faïencerie - La Tronche

Après le succès de T'as vu c'que t'écoutes ?! accueilli en 2018 à la Faïencerie, Sapritch propose un nouveau « one-man-conférence » qui aborde la chanson populaire française. Il pointe les travers du milieu de la variété, en expliquant ses origines, ses modes de fonctionnement, la starification. On explore les techniques qui donnent naissance aux grandes chansons, on compare les artistes d'hier et d'aujourd'hui.
Fidèle à lui-même, Sapritch nous donne à la fois à rire et à réfléchir, dans un spectacle survolté où l’impertinence le dispute à l’intelligence.


L'audace du papillon

L'audace du papillon

  • Ven. 15 mai à 19 h 30 + autres horaires
  • La Faïencerie - La Tronche

Denise a 55 ans et une vie aussi bien ordonnée que le pavillon où elle habite. Elle part en retraite anticipée après trente-cinq années de travail à l’usine. Tout bascule le jour où on lui annonce qu’elle a un nid de chauve-souris dans sa poitrine. C’est alors le début d’une nouvelle aventure de vie dans laquelle Denise explore toutes les audaces qu’elle ne s’est jamais permise, de la plus intime à la plus sociale.
Avec une grande sensibilité et une subtile distance, Sabrina Chézeau suit le combat têtu de Denise contre la maladie. Dans cette histoire, le corps parle autant que les mots pour dire les résistances, les guérisons, les paroles salvatrices et l’urgence de réaliser ses rêves les plus profonds ; pour raconter comment la confrontation à l’idée de la mort peut être un déclencheur de vie, de joies et d’audaces nouvelles.